Une nouvelle station d’épuration à Tillières

Actuellement dimensionnée pour 583 Équivalents Habitant (EH), la station d’épuration de Tillières, Sèvremoine passe à 1 000 équivalents habitant (EH) pour faire face à l'accroissement de la population d'ici dix à vingt ans. Les travaux de la nouvelle station d’épuration sont terminés et son inauguration a eu lieu le 27 avril 2022.

Les travaux de la nouvelle station d'épuration à Tillières 

Suivant les orientations du Plan Local d’Urbanisme et du schéma directeur d’assainissement, les élus ont décidé la construction d’une nouvelle station, suffisamment dimensionnée pour faire face à l’augmentation de la population d’ici 20 ans. L’agglomération, maître d’ouvrage des travaux qui ont commencé à la fin du mois d’octobre dernier, coordonne avec le maître d’œuvre Océam, et finance cette opération de 1 149 000 € HT, avec le soutien de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et du Département de Maine-et-Loire. Les entreprises Sources, PVE et Sodaf TP sont en charge de ces travaux avec le Cabinet À Propos Architecture.

Le traitement de la nouvelle station d'épuration reposera sur une filière de type "boues activées", une épuration biologique composée essentiellement de micro-organismes. L’eau, une fois épurée, est ensuite restituée dans le milieu naturel. Les boues issues de la station sont déshydratées et stockées dans des lits de séchage plantés de roseaux puis valorisées en compostage ou épandage agricole. Quant aux lagunes existantes, elles sont nettoyées eaux pluviales de la nouvelle station.

Usagers ou Équivalents habitant ?

La capacité d'une station d'épuration ne se mesure pas en nombre d'habitants, mais en Équivalent habitant (EH). Cette unité spécifique est une moyenne entre des usagers de maisons individuelles, d'entreprises, de services publics, dont le nombre varie selon le type de résidence (principale ou secondaire).
Plus d'infos et contact : www.maugescommunaute.fr

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×