Sèvremoine réduit l'amplitude de son éclairage public

Dans le cadre de sa politique de transition écologique, Sèvremoine travaille sur la réduction de ses consommations d’énergies et de ses émissions de gaz à effet de serre, en cohérence avec le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) de Mauges Communauté. Avec pour objectif de réduire sa consommation énergétique et diminuer la pollution lumineuse, la commune fait évoluer l’amplitude horaire de son éclairage public à partir du 19 décembre.

Une réduction du cycle d’éclairage nocturne et estival

La commune bénéficie de l’appui du Syndicat interdépartemental d’énergies de Maine-et-Loire (SIEML) qui a en charge l’éclairage public sur la commune. Depuis plusieurs années, l’éclairage public à Sèvremoine s'éteint de 22h30 à 6h30, excepté dans les zones très fréquentées (certaines rues commerçantes, espaces culturels et sportifs) qui s’éteignent à 23h00 en semaine et minuit les vendredis et samedis. Une centaine de lampadaires appelés points permanents, fonctionnent eux toute la nuit. Afin d'aller plus loin dans la réduction des impacts environnementaux et dans un contexte de tension sur la disponibilité et la flambée des prix de l'énergie, la commune de Sèvremoine a décidé de réduire l’amplitude horaire de son éclairage public.

Dorénavant, l’éclairage public s'éteindra entre 21h00 et 6h30 sur tout le territoire de Sèvremoine à partir du 19 décembre, points permanents et zones fréquentées comprises. Compte tenu des contraintes techniques, la mise en place se fera progressivement entre le 19 et le 23 décembre 2022.

Élargissement de l’extinction totale estivale : depuis 2020, Sèvremoine pratique une extinction totale (aucun allumage) estivale du 15 mai au 15 août. À partir de 2023, cette période s’étendra du 1er mai au 31 août.

Limiter la pollution lumineuse et réduire sa consommation d’énergie

L’éclairage public perturbe fortement la faune nocturne. La lumière artificielle joue un rôle de "barrière" pour certaines espèces (chouettes, chauves-souris, amphibiens…). À l’inverse, c’est un véritable piège attractif pour beaucoup d’insectes qui meurent par épuisement ou prédation. Enfin, les halos lumineux générés par les villes perturbent les espèces migratrices qui ne peuvent plus se repérer avec les étoiles. La coupure nocturne de l’éclairage public est une des actions qui permet de réduire cette pollution lumineuse particulièrement néfaste pour la biodiversité. La trame noire (qui vise à permettre aux espèces nocturnes d’avoir un niveau d’obscurité suffisant pour se déplacer d’un espace à l’autre) est ainsi renforcée. Par ailleurs, l’éclairage public représente 12% des consommations d’énergie de la commune. La facture d’électricité pour l’éclairage public a représenté plus de 125 000 € en 2021. La réduction de l’amplitude horaire de l’éclairage permettra de réduire significativement la consommation d’électricité et d’amortir l’impact de l’explosion des tarifs d’électricité sur les charges de fonctionnement de la commune.

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×