Influenza aviaire, mesures de sécurité en Maine et Loire

Huit foyers d'Influenza aviaire hautement pathogènes ont été confirmés dans le Maine et Loire, au 4 mars. Pour éviter tout risque de circulation virale au travers des mouvements d'animaux, une nouvelle zone réglementée de protection et surveillance est mise en place et des mesures de surveillance s'appliquent, y compris à Sèvremoine. Les propriétaires de basse-cours (poules, oies, canards...) doivent obligatoirement les confiner. Mise à jour au 5 avril 2022

Professionnels, particuliers, soyez vigilants

La progression rapide d’un virus influenza aviaire hautement pathogène sur des oiseaux sauvages, a conduit le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation à relever le niveau de risque sur le territoire, et notamment en Maine et Loire. L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux. La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente cependant aucun risque pour l’homme. Ces dernières semaines ont révélé de nombreux cas d'influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage. La nouvelle zone réglementée de protection et surveillance couvre un minimum de 10 km autour de l’exploitation infectée : voir la Carte de la zone de protection et de surveillance , une partie de la nouvelle zone se trouvant en Loire atlantique. Dans ces zones, les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont recensés et soumis à des prescriptions particulières. Retrouvez toutes les infos via le site de la Préfecture de Maine et Loire.

D’une manière générale et afin de limiter la diffusion du virus, qui peut avoir d’importantes conséquences économiques sur la filière volaille, il est rappelé à l’ensemble des détenteurs (particuliers et professionnels), de respecter les mesures de biosécurité (notamment la mise à l’abri), sur l’ensemble du département et de rester extrêmement vigilants. Il est également rappelé aux particuliers détenant des basses-cours de les déclarer auprès de leur mairie.

Dans ce contexte, toute mortalité d’oiseaux dont la cause n’est pas évidente doit être impérativement signalée à l’adresse suivante : ddpp@maine-et-loire.gouv.fr.

Comment procéder :

Outre la mise à l'abri des volailles, les mesures qui s'appliquent sont notamment les suivantes :

  • interdiction de rassemblement d’oiseaux (pour des concours par exemple) ;
  • autorisations limitées des transports et d’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et de l’utilisation d’appelants pour la chasse ;
  • interdiction des compétitions de pigeons voyageurs ;
  • vaccination obligatoire dans les parcs zoologiques pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet...

Plus d'info sur les mesures de Bio-sécurité pour les Basses-cours via site de la Préfecture de Maine et Loire.

Voir toutes les recommandations et mesures à appliquer via le site de la Préfecture de Maine et Loire.

L'obligation d’enfermement de toute volaille est assortie d'une peine d’amende de 135 euros en cas de non respect.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×