Des animaux en renfort pour l’entretien des espaces verts

Dans le cadre de la gestion différenciée des espaces publics, Sèvremoine poursuit son développement de méthodes alternatives d’entretien des espaces verts, au travers du Plan de Gestion de l’Herbe qui prend en compte l’interdiction des pesticides. Ainsi 3 sites ont été identifiés pour utiliser la technique de l’éco-pâturage dans des espaces qui s’y prêtent tout particulièrement, à Montfaucon-Montigné et au Longeron. Ils bénéficieront de la présence d’animaux 2 à 4 mois par an.

Une technique d’entretien ancestrale

L’éco-pâturage est une pratique alternative à l’entretien des zones enherbées en milieu urbains et péri-urbains et vient en complément de l’entretien mécanique. Cette technique consiste à introduire des animaux pour entretenir des espaces entiers ou des zones définies. Des animaux qui sont habitués à être « lâchés » dans la nature et brouter tout au long de la journée. Cette pratique a plusieurs avantages :

  • environnemental : préservation de la biodiversité, lutte contre les pollutions (moins de pollution, moins de déchets et moins de bruit), réintroduction d’espèces locales et protégées,
  • social : lien intergénérationnel et embellissement de la commune,
  • pédagogique : amélioration de la connaissance animale,
  • sécuritaire : certaines pentes de talus sont trop abruptes pour être entretenues en toute sécurité par des agents.

L’introduction des animaux dans des lieux entretenus de façon mécanique depuis plusieurs années favorise le développement de la biodiversité. Après le passage des animaux, la nature retrouve ses droits : les terrains dont la flore étaient auparavant détruites par les lames des engins seront aujourd’hui fertilisées par les déjections animales.

Des animaux pour entretenir des espaces verts

Depuis le 21 avril 2021, les animaux de l’entreprise « Ma petite ferme chez vous » de Gétigné sont confortablement installés au sein de 3 espaces verts de Sèvremoine : deux bassins d’orages à Montfaucon-Montigné et 1 parc au Longeron. Ils seront présents 2 à 4 mois par an au printemps et à l’automne afin d’assurer un entretien régulier. Plusieurs espèces se succèderont sur les sites en fonction de l’état de la végétation. À Montfaucon-Montigné, plusieurs moutons puis des chèvres seront installés dans 2 bassins d’orages clôturés de 500 m² chacun dans le lotissement des champs de fleurs. Des panneaux d’information sont en place sur les 2 bassins, sur lesquels on peut découvrir le principe de l’éco-pâturage, les caractéristiques des animaux présents et des consignes à respecter. Ces animaux sont sous la responsabilité de l’entreprise et il est important de ne pas porter atteinte à leur bien-être. Il est notamment interdit de pénétrer dans les enclos, de les toucher ou de leur donner à manger. Au Longeron, ce sont des vaches, des ânes, des chèvres puis des moutons qui se succèderont dans un parc de 4 000 m² entouré de murs, rue du Général de Gaulle. Le site n’est pas accessible au public. Pour mettre en place l’éco-pâturage, la collectivité a choisi de faire appel à un professionnel, qui gère : l’installation des abris et les mangeoires complémentaires si besoin, ainsi que la surveillance des animaux par des visites régulières, en apportant les soins nécessaires à leur bien-être. N’hésitez pas à venir vous promener aux alentours de ces sites et faire un détour pour voir ces animaux plutôt sociables.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×