Aménagement et habitat : la gestion intégrée des eaux pluviales

Cela n’aura pas échappé à ceux qui ont déposé une demande d’autorisation d’urbanisme, depuis l’approbation du PLU de Sèvremoine en septembre 2019 : la gestion intégrée des eaux pluviales est de plus en plus souvent requise dans le cadre d’une construction ou de l'aménagement d’un terrain.

Gestion Intégrée des Eaux Pluviales, de quoi s'agit-il ?

La "GIEP " est une méthode alternative de gestion des eaux pluviales. Elle consiste à laisser s’infiltrer l’eau de pluie au plus près de l’endroit où elle tombe, dans la partie supérieure du sol. Les eaux pluviales ne sont alors pas collectées par des tuyaux souterrains. Bénéfique pour l’environnement (retour à un cycle naturel de l’eau, alimentation des nappes phréatiques, amélioration du cadre de vie), elle est un moyen concret et efficace de préserver la ressource en eau, de pallier la surcharge de nos réseaux d’assainissement et les problèmes d’inondation qui en découlent chaque année.

Comment la mettre en œuvre ?

De multiples solutions simples et peu coûteuses existent : créer un jardin de pluie ou une noue, diriger l’eau de pluie vers un potager ou le paillage au pied d’une haie, aménager des allées de garage ou des places de stationnement en revêtement perméable ou drainant, etc.

Vous avez des questions ?

Le CPIE Loire Anjou est plein de ressources sur ce sujet. Vous pouvez consulter le guide "Comment valoriser l’eau de pluie dans mon jardin" sur son site internet : www.cpieloireanjou.fr

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×